Cup menstruelle : j’ai dit oui !

Vous ne connaissez pas encore la cup menstruelle ? Ou vous en avez déjà entendu parlé mais restez sceptique ? Je vous dis TOUT sur la cup menstruelle, et vous partage mon expérience.

Sujet glamour bonjour, si vous n’êtes pas à l’aise avec le sujet, vous pouvez :

  • prendre votre courage à deux mains et lire jusqu’au bout
  • fuir, mais ce serait dommage !

Croyez moi, ça en vaut la peine !

La cup menstruelle c’est quoi ?

C’est une alternative aux protections hygiéniques classiques. Elle se présente sous la forme d’une petite coupe, en silicone, qui va recueillir le sang durant vos règles. Pour faire court et précis : vous l’insérez , vous faites votre vie, vous la videz et c’est reparti pour un tour !

La cup menstruelle comment ça marche ?

Étape 1 : insérer sa cup

Elle est fabriquée en silicone souple, de manière à ce qu’elle puisse s’adapter à votre corps, et également de manière à  l’insérer plus facilement. Il existe plusieurs techniques de pliage (et plusieurs noms !!) : en C, pushdown, en 7, en coquillage, enroulée …

Pour en savoir plus, je vous invite à consulter cette vidéo. Pour l’heure, voici une petite illustration du pliage le plus classique, que j’appelle en C :

Étape 2 : vérifier

Lorsque vous insérez la cup menstruelle, elle va se déplier dans votre vagin et faire un effet ventouse qui va lui permettre d’être étanche. Si la cup ne se déplie pas correctement, l’effet ventouse ne sera pas fait, et vous aurez donc des fuites. Vous pouvez vérifier si votre cup est bien placée de plusieurs manières :

  • essayez de tirer sur la petite tige : elle vient tout de suite ? C’est qu’il n’y a pas d’effet ventouse. S’il y a une petite résistance, c’est que votre cup est retenue par l’effet « ventouse » et est donc bien mise.
  • passez votre doigt sur les bords de la cup, pour voir si elle a bien repris sa forme, si c’est le cas, l’effet ventouse aura fait effet. Si elle n’est pas totalement dépliée, l’effet ventouse ne pourra pas se faire, il vous faut alors faire en sorte qu’elle se déplie totalement. Par exemple, vous pouvez la faire tourner sur elle même grâce à la tige, ou bien l’enlever et la remettre.

Attention, pas de panique, en théorie (et en pratique aussi !) cela peut paraître compliqué, mais c’est comme tout, il faut prendre le coup de main. Rappelez-vous la première fois que vous avez mis un tampon, ce n’était peut être pas si simple.

Une fois bien positionnée, vous pouvez garder votre cup menstruelle pendant 8h.

Étape 3 : retirer sa cup

Pour la retirer, vous devez pincer la cup pour supprimer l’effet ventouse, et ensuite vider son contenu dans les toilettes ou dans l’évier.

Vous la rincez, et vous pouvez ensuite la replacer, et c’est reparti pour un tour !

MA (mes) cup menstruelle

J’utilise la Mïu Cup, fabriquée à base de silicone platine médical et  made in France, tout près de Marseille. Enfin j’en utilise deux plus précisément. Si vous vous êtes déjà intéressées à la coupe menstruelle, vous avez du remarquer qu’il existe divers modèles, différentes tailles, différents niveau de souplesse, etc. Chez Mïu Cup, il existe deux gammes, et dans chaque gamme deux tailles sont proposées :

  • La minote : de couleur rose, c’est la plus souple, idéale pour commencer !
  • La mariole : de couleur violette, c’est la plus rigide, qui convient aux périnées toniques (sportives ou n’ayant pas eu d’enfant)

J’en ai donc choisi deux : la p’tite minote & la grande mariole.

La cup menstruelle p'tite minotte

La p’tite minote est celle que j’utilise le plus. C’est la plus souple, mais je trouve qu’elle n’est pas trop souple, pile comme il faut pour bien se déplier une fois insérée. Elle me convient parfaitement en terme de souplesse et de contenance.

Cup la grande mariolle

La grande mariole, c’est celle que j’utilise les jours ou mon flux est trop important, sa grande contenance me permet de la garder plus longtemps que sa petite soeur. Elle est beaucoup moins souple, et nécessite, pour ma part, une contraction plus importante du périnée pour la faire descendre !

 

Mïu Cup a été imaginé et créé par Morgane, pour qui la cup a tellement changé sa vie qu’elle a décidée se donner une deux missions :

  • démocratiser l’utilisation de la cup menstruelle pour la santé et l’environnement
  • accompagner chaque personne dans ce changement d’habitudes et de traiter chaque cliente comme elle aimerait être traitées !

Les avantages

  1. On ne la sent pas ! Si on la sent, c’est qu’elle est mal mise
  2. Moins (voir plus du tout) de petits problèmes (mycoses, sécheresse ou autres)
  3. C’est hygiénique
  4. On peut faire du sport (piscine inclue)
  5. C’est économique, la cup dure 5 ans minimum !
  6. Aucune chance d’avoir la ficelle qui dépasse en maillot de bain 😉
  7. Notre corps et la planète nous disent merci
  8. Ça arrive même d’oublier qu’on a ses règles
  9. Même si on n’a pas encore ses règles, on peut la mettre !
  10. C’est votre manière d’apporter votre pierre à l’édifice pour changer le monde !

Mes conseils

Pour que la cup menstruelle soit plus facile à insérer, je mets un peu d’huile végétale sur les bords (amande douce, coco ou autre). Ou bien je la mets quand je suis sous la douche ! Je préfère l’insérer debout, ou assise au dessus des toilettes.

Préférez l’eau froide pour rincer votre cup menstruelle, car l’eau chaude mélangée au sang peut tâcher la cup.

Ensuite, pour ce qui est de l’hygiène, je stérilise ma cup, comme conseillé, en début et fin de chaque cycle, et j’ajoute quelques fois du bicarbonate de soude à l’eau pour enlever les éventuelles tâches. Je mets la cup dans un fouet pour éviter qu’elle ne remonte trop à la surface, et qu’elle soit bien entièrement dans l’eau bouillante.

Pour la retirer, d’abord je me détends, et ensuite, pour la faire descendre un peu, je contracte mon périnée. Je tiens la tige avec mon pouce et mon index, et avec l’autre main j’appuie sur un côté pour enlever l’effet ventouse. Je l’enlève toujours en étant assise au dessus des toilettes.

Vous pouvez la mettre même si vous n’avez pas vos règles : si vous sentez que ça va arriver, vous insérez votre cup, même si vous n’avez rien eu, je vous garantie que vous n’aurez aucune douleur au moment du retrait, pas comme avec un tampon !

Mon expérience

La première fois que j’ai entendu parler de la cup, je me suis dis « beuuurk ! »

Quand  je l’ai utilisé pour la première fois, je me suis dit « ça va en fait c’est moins pire que ce que je pensais »

Puis au bout de deux cycles, je me suis dit « pourquoi j’ai pas essayé avant ? »

Et maintenant, je me dis « la cup c’est a vie ! »


C’est les vacances, profitez-en pour essayer 😉

Changez également votre routine beauté avec les kits Layering Païma, et découvrez les conseils pour choisir son kit Layering

Si vous êtes en vacances, ou bientôt en vacances, (re)découvrez notre top 3 des livres à lire cet été  juste ici.

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *